LE METIER D’AMBULANCIER

Quelles sont les principales activités ?

Il assure, sur prescription médicale ou en cas d’urgence médicale, la prise en charge et le transport de malades, de blessés, dans des véhicules de transport sanitaire adaptés pour des raisons de soins ou de diagnostic.
Ce professionnel connait l’état d’urgence de ses malades. En effet, il se renseigne sur le degré de gravité des patients et leurs types de blessures auprès de la structure pour laquelle il travaille : SAMU, hôpital, Croix-Rouge…Il est au service des malades, veille à leur confort, les installe durant le trajet et peut même intervenir en cas d’urgence pour prodiguer les premiers secours. 
L’ambulancier doit veiller à l’entretien de son véhicule et à la stérilisation du matériel. Il peut également assister le malade pour les formalités d’entrée et de sortie des malades.

Pour quelle rémunération ?

Le salaire mensuel brut d’un ambulancier en début de carrière est d’environ 1 640€ et de 2 300€ en fin de carrière.

Quelles sont les compétences et qualités nécessaires ?

Des qualités d’écoute et de patience sont indispensables à la profession d’ambulancier. En contact permanent avec les personnes malades, blessées ou handicapées, il doit se montrer disponible et toujours rassurant. L’ambulancier est amené à prendre des décisions rapidement. Il doit donc faire preuve d’autonomie et de sang-froid.
L’ambulancier doit prendre soin de son véhicule, être capable de procéder à un dépannage d’urgence, être prudent sur la route.
Pour être ambulancier, il est impératif d’être doté d’une solide résistance physique. L’ambulancier doit disposer d’un certificat médical de non-contre-indications à la profession d’ambulancier délivré par un médecin agréé.

Quelle est la formation à suivre ?

Pour être ambulancier, il faut détenir le diplôme d’État d’ambulancier. Ce diplôme peut être préparé sans condition de niveau d’étude et le baccalauréat n’est pas obligatoire dans les centres formation. Il faut être titulaire du permis de conduire B hors période probatoire.
Une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance et un certificat médical de vaccinations sont également exigés pour se présenter aux épreuves d’admission dans les établissements qui préparent au diplôme d’État.

FICHE METIER

Dernière Activité

La classe inversée

L’essor d'internet et des nouvelles technologies en communication nous permettent aujourd’hui de penser nos classes autrement C'est... La classe inversée (Flipped class) est l'une des nouvelles méthodologies d'enseignement, apparue ces dernières années, réformant...

Des transporteurs à soignants?

Peu de sociologues se sont intéressés aux ambulanciers. Sylvie Morel fait figure d’exception avec une thèse sur le sujet.

La formation: textes réglementaires

Un nouveau métier une nouvelle formation. C’est à partir de 2006 que le métier d’ambulancier s’inscrit parmi les autres professionnelles de santé.